ZOOM SUR LE NEVA MASQUERADE

Chaque semaine Spyke se penche sur une race de chien ou de chat peu connue, nous vous laissons découvrir cette semaine le chat "Neva Masquerade".

 

 

Sa petite histoire

 

Le Neva Masquerade est une race de chat originaire de Russie et plus exactement des rives de la rivière Neva qui passe par la ville de Saint-Pétersbourg. Selon certains spécialistes des félins, il serait originaire d’Iran et aurait ensuite migré vers la Russie. Le Neva Masquerade est considéré comme est une variante “colourpoint” (robe claire avec extrémités plus foncées et yeux bleus) du chat Sibérien bien plus connu : ils ont en effet les mêmes origines et ont tous deux été découverts que très récemment. 

 

Ce n’est qu’en 1987 qu’est officiellement reconnu le “chat des forêts de Sibérie” qui sera ensuite renommée “chat Sibérien” en 1991. Après l'implosion de l’URSS, le Sibérien se popularise auprès des éleveurs du monde entier et les Neva Masquerade sont élevés indépendamment des Sibériens afin de conserver le gène “colourpoint”. Certains éleveurs croisent le Neva Masquerade et le Sibérien classique donnant des chatons possédant le fameux gène “colourpoint” qui est récessif. Cela signifie qu’il peut être porté par des Sibériens classiques et apparaître sur les chatons d’une génération plus lointaine. 

 

Les particularités physiques du Neva Masquerade

 

Neva Masquerade

 

Tout comme le Sibérien, le Neva Masquerade a l’allure d’un chat forestier, c’est-à-dire une silhouette massive tout en donnant une impression de douceur et un pelage long lui permettant de rester au chaud malgré les rudes hivers sibériens. Ses longs poils sortant de part et d’autre de ses oreilles, sa crinière épaisse au niveau du cou et sa queue touffue telle un écureuil sont autant d’éléments qui attirent l’attention chez ce chat si singulier. 

 

Son corps rond peut être confondu avec de l’obésité mais c’est en fait le résultat d’une ossature et musculature imposantes forgées par des milliers d’années de vie en forêt. On observe d’ailleurs un dimorphisme sexuel accru entre les mâles dont le poids est compris entre 5 et 9 kg et les femelles beaucoup moins massives. Cette particularité physique explique la croissance tardive de ce chat dont le corps d’adulte se développe véritablement à partir de 3 ans et atteint sa taille définitive vers les 5 ans. Le bas de son corps est plus haut que l’avant, ses pattes arrières étant légèrement plus longues que les pattes avants ce qui est d’ailleurs à l’origine de sa détente et sa capacité à sauter très haut sans élan. 

 

Le manteau du Neva Masquerade se compose de 3 couches : le poil de garde, le poil de jarre et le sous-poil. Ce poil de garde épais est particulièrement abondant au niveau du dos, des épaules et de l’encolure formant une imposante collerette. Le poil de jarre et de garde lui permettent d’éviter les refroidissements car c’est un poil presque waterproof, sur lequel l’eau s’écoule sans pénétrer les couches de poils sous-jacentes. Les propriétaires de Neva Masquerade remarquent la différence d’épaisseur du manteau entre l’hiver et l’été durant lequel le sous-poil le maintenant au chaud tombe en bonne partie. Le poil du ventre, bien que ce ne soit pas forcément recherché, a tendance à friser ! 

Autre singularité amusante chez le Neva est la présence de longs poils entre les coussinets, adaptés à la marche sur un sol enneigé, ce qui peut lui valoir quelques glissades et dérapages lorsqu’il joue sur du carrelage ou du parquet !

 

Le visage du Neva Masquerade est typé avec une tête arrondie et des yeux très ronds et en amande ce qui lui donne d’une bouille très expressive et un regard profond.

 

Au niveau de la couleur, les robes sont peu variées, le gène “colourpoint” impliquant l’apparition de yeux bleus et d’une couleur plus marquée aux extrémités. Cette couleur peut être le brun (seal), le roux (red), le blue (un gris bleuté), ou crème (blanc-beige). De par cette robe bicolore, il peut facilement être confondu avec le Sacré de Birmanie à la différence que ce dernier est moins massif et ganté.

 

Caractère 

 

Bien que tous les chats soient différents, cela n’empêche pas cette race d’avoir des standards au niveau du caractère. Les Neva Masquerade sont des chats très intelligents, curieux, joueurs et très impliqués dans la vie de leur famille à en devenir presque collants. Ne soyez d’ailleurs pas surpris d’être accueillis à la porte par une série de miaulements remplis d’enthousiasme. Ces chats sont très bavards et possèdent une grande gamme de vocalises. N’aimant pas la solitude, nombreux sont ceux qui les décrivent comme des “chats chiens”.

 

Pour qui ?

 

Possédant de grandes capacités d'adaptation, le chat sibérien peut s’intégrer dans n’importe quelle famille même celles possédant déjà un animal à supposer que ce dernier est sociable. Il est cependant souhaitable de disposer de temps pour lui car non seulement ce dernier a besoin d’être entouré mais il demande aussi beaucoup d’attention. Sans parler du brossage qui doit être effectué de manière hebdomadaire voire quotidiennement selon la saison. Ce chat peut vivre en appartement à condition que ce dernier soit équipé d’un grand arbre à chat et de jeux et surtout de stimulation et d’attention de la part de son propriétaire. On privilégiera cependant la vie en extérieur si possible avec un jardin sécurisé.

 

Où le trouver ? Quel budget ?

 

Vous pouvez le trouver dans des élevages professionnels à condition que ces derniers soient fiables et respectent les normes fixées par la Direction des Services Vétérinaires. Privilégiez des éleveurs passionnés plutôt que des personnes uniquement intéressées par le côté lucratif. Et surtout évitez à tout prix les animaleries ainsi que certains sites marchands.

Il faut compter entre 700 et 1400€ pour un Neva Masquerade sachant qu'il faudra prendre en compte les dépenses vétérinaires engagées par l’éleveur. En effet, ce dernier, s’il est vraiment investi, fera les examens et soins adoc pour ses chatons. 

Pensez aussi que de nombreux chats de race dont des Neva Masquerade attendent actuellement d’être adoptés, donc n’hésitez pas à faire vos recherches dans des refuges. 

 

Partager