ZOOM SUR LE MUNCHKIN

Qui rêve d’un chaton qui ne grandirait jamais ? Spyke vous fait découvrir le Munchkin, un chat miniature au caractère enjoué et tendre qui saura vous faire fondre.

 

Son histoire

 

En 1983, en Louisiane, dans le sud des États-Unis, une femme du nom de Sandra Hochenedel découvrit une chatte ayant pour particularité d’avoir des pattes très courtes et décida de la recueillir. “Blackberry” donnera plus tard naissance à des chatons dont la moitié ont hérité des pattes courtes de leur maman : en effet celle-ci est porteuse d’une mutation génétique dite “spontanée” dont l’allèle est dominante. 

 

Les recherches menées par Sandra Hochenedel montreront que Blackberry était loin d’être la première à posséder cette particularité génétique car on peut retrouver dans des archives d’écrits vétérinaires datant du début du XXème siècle des descriptions de chats “à pattes courtes”. Cette découverte avait bien failli faire l’objet d’un élevage débouchant sur l’officialisation d’une nouvelle race mais elle tomba dans l’oubli durant les deux guerres mondiales. Grâce au travail de Sandra Hochenedel, ce chat ne faisant pourtant pas l’unanimité au sein des félinophiles, fût exposé au Madison Square Garden de New-York en 1991. En 1995, lors de l’International Cat Show, les juges sont divisés entre ceux qui l’adorent et ceux qui disent être “horrifiés” de sa morphologie difforme. D’ailleurs le Munchkin n’est pas reconnu par la Fédération Internationale Féline.

 

Mais d’où vient le nom “Munchkin”?  Il serait inspiré du film Les magiciens d’Oz sorti en 1939 où l’héroïne se retrouve face à des créatures humanoïdes de très petite taille appelés les “Munchkins”. D’ailleurs le mot “munchkin” signifie “gamin” ou “mioche” dans le langage familier.

 

Les particularités physiques du Munchkin

 

 

Tous les Munchkins seraient des descendants de Blackberry, pour cette raison ils présentent de fortes similitudes morphologiques mais c’est avant tout la particularité des pattes courtes qui est retenue afin d’être accepté comme membre de cette race. 

 

Tout comme le “Corgi” ou le “basset”, le Munchkin présente une taille normale au niveau de la tête, du tronc et de la queue, seules ses pattes sont de petite taille ; il n’a donc rien à voir avec un chat souffrant de nanisme. De plus, malgré son poids plume compris entre 2 et 5 kg  il possède une ossature et une musculature robustes.

 

Au niveau facial, c’est un chat aux traits légèrement arrondis et des yeux de taille moyenne à grande en forme de noix. On note une tête plus imposante chez les individus mâles. 

 

On distingue deux types de Munchkins, ceux à poil court et ceux au poil mi-long. Toutes les robes et couleurs d’yeux sans combinaison spécifique sont acceptées à l’exception de la robe ambre. 

 

mchnk

À gauche, Munchkin à poil court et à droite, Munchkin à poil long 

 

Enfin bien qu’il y a de nombreux croisements avec diverses races, seuls ceux avec les chats de gouttière et l’European Shorthair sont susceptibles d’être acceptés.



Sa personnalité

 

Enjoué, affectueux et vif, le Munchkin adulte a tout d’un chaton. C’est un chat très sociable qui s’entendra aussi bien avec ses congénères félins, qu’avec des chiens et des enfants. Ne supportant pas la solitude, il lui faudra un maître très présent et attentionné. 

Malgré ses petites pattes, c’est un hyperactif qui ne demandera qu’à jouer et à gambader, son maître devra être à même de stimuler cet éternel chaton !

 

Pour qui ?

 

Toute famille possédant déjà un/des animal/aux et/ou ayant des enfants en bas-âge peut cohabiter avec ce chat hors-norme et si facile à vivre à la fois ! 

 

 Avec sa petite taille, c’est le parfait chat d’intérieur mais il faudra équiper l'appartement d’un grand arbre à chat et de divers jouets afin de satisfaire son énergie débordante. Et surtout, assurez-vous d’avoir du temps à lui consacrer !

 

Où le trouver ? Quel budget ?

 

Bien que le Munchkin soit encore très peu répandu en France, vous pouvez le trouver dans des élevages professionnels à condition que ces derniers soient fiables et respectent les normes fixées par la Direction des Services Vétérinaires. Privilégiez des éleveurs passionnés plutôt que des personnes uniquement intéressées par le côté lucratif. Et surtout évitez à tout prix les animaleries ainsi que certains sites marchands.

Il faut compter entre 400 et 1000€ pour un Munchkin sachant qu'il faudra prendre en compte les dépenses vétérinaires engagées par l’éleveur. En effet, ce dernier, s’il est vraiment investi, fera les examens et soins adoc pour ses chatons. 

Pensez aussi que de nombreux chats de race dont peut-être des Munchkins attendent actuellement d’être adoptés, donc n’hésitez pas à faire vos recherches dans des refuges. 

 

Partager