ZOOM SUR LE MAME SHIBA

Cette semaine place au “Mame Shiba”, autrement appelé “Mini Shiba Inu”, une version miniature du Shiba Inu venue tout droit de l’Empire du Soleil Levant. Cette race méconnue certes se popularise mais fait aussi couler beaucoup d’encre au sein de la communauté canine. 



Son histoire

 

Le mot “Mame” signifie “haricot” en japonais. Les japonais étant particulièrement friands de tout ce qui est petit et mignon, nul doute qu’ils aient créé une race aussi “kawaii” ! Les races occidentales, notamment les spitz et les caniches nains, les chihuahuas et autres petits chiens, rencontrant un franc succès au Japon, les japonais ont détourné des spécimens de la race nippone par excellence, le Shiba-Inu, pour les rendre plus petits. Comment ? Par une sélection rigoureuse voire, dans ces cas plus controversés, des croisements avec des races plus petites. La série télévisée « Les aventures de Youjuu le Mame Shiba », une série télévisée dont le protagoniste est un jeune Mame Shiba, a participé à l’engouement du Japon puis du monde pour ce chien miniature.

 

Certaines pratiques de sélection pour obtenir une si petite taille à partir d’une race de taille moyenne, n’ont pas manqué de mettre en rogne nombre de cynophiles et vétérinaires. Croisements plus que douteux, chiens affamés pour assurer une descendance de petit gabarit… L’élevage de “Mame Shiba” subit de nombreuses controverses au Japon comme dans le monde. D’ailleurs, c’est pour cette raison que les associations et clubs canins japonais refusent catégoriquement de reconnaître le Mame Shiba en tant que race à part entière : à leurs yeux, vouloir faire rétrécir le Shiba Inu, un chien à la fois magnifique et si symbolique pour le Japon, est profondément irrespectueux. 

Certains affirment que dans certaines régions japonaises, les Shiba naîtraient beaucoup plus petits que les autres mais dans une optique de reconstruction de la race Shiba, les associations et clubs cynophiles excluent tout extrême, qu’il soit d’ordre du gabarit ou des couleurs. 



Les particularités physiques du Mame Shiba

 

 

mame shiba

 

Le Mame Shiba a tout d’un « Shiba Inu », à la seule différence qu’il a une hauteur au garrot inférieure à 35 cm lorsque son “grand frère” peut atteindre les 43 cm. En termes de poids ce dernier est compris entre 3 et 5 kg grand maximum alors que Shiba standard peut facilement peser le triple. Malgré ce petit gabarit, il reste proportionné et ne souffre en aucun de nanisme.

Pour ce qui est du pelage, il garde les mêmes robes que le Shiba.

 

 

Caractère

 

Au même titre que le Shiba Inu, le Mame Shiba est un chien certes très intelligent mais aussi indépendant et têtu. Son éducation devra être rigoureuse afin de lui faire assimiler ordres et interdits tout en le détournant de son instinct de chasse très enraciné.

 

 Même s’il est indépendant aux premiers abords, cela n’empêche pas que c’est un chien ayant besoin de compagnie et de stimulation sans lesquels il finira par tourner en rond et son tempérament destructeur l’emportera.



Pour qui ?

 

Étant de petite taille, le Mame Shiba s’adapte facilement à la vie en appartement à condition d’être promené au moins deux fois par jour.

 

Les méthodes d’éducation devront être bienveillantes et sans injustice car cela pourrait amener le Shiba à être encore moins enclin à obéir en faisant ressortir son côté têtu.

 

Par nature, le Shiba Inu n’est pas un chien très sociable avec ses congénères et il faudra l’habituer jeune à la présence d’autres chiens si vous possédez déjà. Il en est de même avec les autres animaux, étant pourvu d’un instinct de chasseur, il s’agira de prendre le temps de l’habituer à d’autres animaux dès son plus jeune âge.



Où le trouver ? Quel budget ? 

 

 Cet article n’a pas pour but de vous faire adopter un Mame Shiba, il a une visée informative. D’autant plus qu’à ce jour, les élevages de Shiba Inu où l’on trouve des Mame Shibas se comptent sur les doigts d’une main. 

 

Plutôt que de vous lancer dans l’achat d’un Mame Shiba dont le prix, qui plus est, avoisine les 4000€ nous vous conseillons de vous renseigner auprès de refuges où de nombreux Shiba Inus malchanceux attendent une nouvelle famille pour un nouveau départ. 

 

Partager