EST CE QUE MON CHIEN A BESOIN D’ÊTRE DRESSÉ ?

Vous êtes étalés sur votre canapé confortablement avec votre meilleur ami à poils quand soudain, il aboie et grogne de toutes ses forces. Il accourt à la porte si vite qu’on pourrait croire qu’un groupe de voleurs essaye de pénétrer dans votre maison. Mais non… c’est seulement le facteur et cette scène se reproduit CHAQUE JOUR. Décider quel niveau de dressage est bon pour vous et votre chien n’est pas toujours facile. Beaucoup de propriétaires, si vous leur décriviez votre expérience quotidienne avec le facteur, vous diraient qu’il vous faut un dressage « d’obéissance ». Par contre, certains propriétaires voient le dressage d’obéissance comme étant un dressage où le chien doit marcher en cercle de façon militaire. Bien sûr, certaines cessions sont de ce type, mais la majorité des cours pour les débutants sont seulement l’enseignement des ordres d’obéissance de base comme un outil pour apprendre à votre chien les bases et pour savoir le maitriser. Ce que la majorité des propriétaires recherche est seulement un chien bien élevé qui se tient bien en public. Le temps et la quantité de travail que ça prend pour y arriver dépendent de plusieurs facteurs mais les 3 principaux sont :

– La patience et la consistance de l’enseignement

– Le tempérament du chien

– Le nombre d’heures de dressage auquel il assiste

 

Que faut il rechercher ?

 

Un entrainement efficace = beaucoup de temps et un bon timing. C’est la chose la plus dure pour les propriétaires à comprendre. En effet, le plus de temps le chien passe en temps que membre de la famille, le plus facilement il acquerra les aptitudes sociales simplement parce qu’il aura plus d’opportunités de s’entrainer, être corrigé, faire des erreurs et être récompensé pour son bon comportement.

 

Connectez avec les mots

 

Une différence critique entre la manière dont les gens apprennent et la manière dont les chiens apprennent est l’utilisation du langage. Un parent peut expliquer à son enfant qu’une action (une récompense ou une punition) est en rapport avec un évènement passé. Le langage connecte l’action présente avec l’événement passé. Encore plus important, le langage peut être utilisé pour identifier et décrire à cet enfant exactement quel comportement méritait quelle action. Les chiens, pour la plupart, n’ont pas cette compétence. Le bon timing devient critique pour connecter l’action (la récompense ou la punition) à l’événement.

 

Lisez le langage corporel

 

Votre dresseur devrait vous apprendre à lire le langage corporel de votre chien et comment/quand y réagir. Apres ça vous serez bien sur la bonne route pour avoir un chien poli et dressé à être en société. Apprendre comment communiquer sans mots est l’aptitude du quotidien la plus importante que vous pouvez apprendre dans une bonne classe de dressage à l’obéissance. Si vous voulez enseigner à votre chien à ne pas poursuivre un chat, la méthode la moins efficace serait de le gronder après qu’il soit revenu de sa chasse. La deuxième méthode la moins efficace serait de tirer ou rattraper sèchement votre chien pendant qu’il commence à courir après le chat. La méthode la plus efficace serait de corriger votre chien dès qu’il commence à songer à poursuivre ce malheureux chat. « Quoi !?? Comment je sais ce que mon chien pense ? » Observez le !! Observez comment son attention est figée sur le chat. Observez son langage corporel, comment son intérêt grandit. Si son attention atteint son apogée et vous ne le maitrisez plus, c’est qu’il est trop tard, vous avez attendu trop longtemps ! N’attendez pas que le chien essaie de voler votre diner, grondez /exprimer votre désaccord dès qu’il montre un intérêt et qu’il commence à loucher dessus. En vous concentrant sur le moment de la sanction au point où le chien est entrain de former l’intention d’agir mais ne l’a pas encore fait, vous pourrait faire la connexion la plus forte entre la réponse et l’acte.

Partager