9 CONSEILS POUR VOUS OCCUPER DE VOTRE CHIEN SÉNIOR

 Cheveux gris, os grinçants et beaucoup de siestes… la vieillesse touche même les meilleurs d’entre nous et nos chiens ne sont pas épargnés. Pendant cette nouvelle étape de sa vie, beaucoup de ses besoins les plus basiques (de son alimentation à son exercice physique) vont commencer à évoluer. Les chiens sont très forts pour cacher leurs problèmes de santé, il est donc de notre responsabilité de garder un œil sur eux pour s’assurer d’ajuster leur routine à leurs changements corporels ainsi que leur système immunitaire. Des examens de routine, de la médecine préventive et des ajustements dans sa vie quotidienne peuvent aider votre toutou à rester en bonne santé pendant plusieurs années . Ces conseils vont vous aider à comprendre les comportements à adopter pour garder votre chien senior heureux et en bonne santé pour les années à venir.

 

1. Sachez quand votre chien est considéré comme « Senior » :
Même si chaque chien vieillit différemment, la plupart des chiens deviennent senior entre 7 et 10 ans. De plus, sa taille sera aussi déterminante. En effet, les grands chiens atteignent le statut de senior plus rapidement que les plus petits. Demandez à votre vétérinaire pour avoir une idée de quand est-ce-que ses besoins vont commencer à changer.

 

2. Soyez attentif à des problèmes communs aux chiens seniors :
Quand votre chien commence à vieillir, vous et votre vétérinaire allez commencer à chercher des problèmes spécifiques qui deviennent plus prévalents comme :

• L’arthrite
• La surdité
• Les maladies des reins
• Les troubles cognitifs
• Les problèmes intestinaux
• Les maladies de la prostate
• Les maladies dentaires
• Le diabète sucré
• Le cancer (plus spécialement testiculaire ou de la poitrine)
• Les maladies du foie
• Les problèmes de vision

 

3. Prévoyez des examens de santé régulièrement :
Des contrôles de santé réguliers sont toujours essentiels mais ils deviennent plus importants quand le chien vieillit. La majorité des professionnels s’accordent sur le fait que les chiens adultes (2 ans à 7 ans) devraient être contrôlés au moins une fois par an et les chiens séniors tous les six mois. Le but de ces examens fréquents étant de vérifier 3 choses :

• L’état de la santé de votre chien et sa longévité
• Détecter une quelconque maladie à ses prémisses
• Identifier et contrôler des risques potentiels pour sa santé

 

Pendant ce contrôle, les vétérinaires inspectent le corps de votre toutou pour surveiller s’il n’a pas de tumeur, de signe de douleur quelconque ou de l’arthrite. De plus, votre vétérinaire évaluera l’apparence générale de votre chien et l’état de son corps, scannera ses yeux, ses oreilles, son nez et sa bouche pour vérifier qu’il n’y ait aucune irrégularité et il écoutera ses poumons et son cœur. Les contrôles de routine devraient aussi inclure une batterie de test comme :

• Des analyses d’urine
• Un hémogramme complet
• Une analyse du foie et des reins
• La pression sanguine
• La dirofilariose (maladie des vers du cœur)
• Des analyses de selles
• Un bilan thyroïdien

 

Ces tests de base permettent à votre vétérinaire de maîtriser n’importe quel problème de santé de votre chien au stade le moins avancé. Des tests plus poussés peuvent être nécessaires si votre toutou a un quelconque problème ou si ces tests de routine décèlent des résultats alarmants.

 

4. Contrôlez systématiquement la santé de votre chien senior :
Beaucoup de maladies qui touchent ces chiens sont souvent évidentes à l’œil nu même si vous n’êtes pas vétérinaire. Il est donc important de surveiller des changements dans sa santé entre vos visites chez son médecin. Si un des signes ci-dessous apparaît, contactez le immédiatement :

• Incontinence
• Fréquence de gémissements, pleurs, ou aboiements qui augmentent
• Constipation ou diarrhée
• Changement dans son appétit, dans sa consommation d’eau ou dans la fréquence d’urine
• Toux
• Faiblesse
• Problèmes respiratoires
• Raideur ou boitillement
• Grosseurs/boules
• Changement de comportement ou agressions non justifiées

 

5. Faîtes attention à leur poids :
Des changements non expliqués du poids de votre chien peuvent être un signe précoce d’une pathologie. La gestion de son poids peut avoir un impact considérable sur sa santé. L’obésité chez les chiens augmente ainsi que le risque de développer de l’arthrite et un grand nombre d’autres maladies.

 

6. Ajustez sa nutrition :
La nourriture faite pour les chiens seniors a souvent moins de graisse mais toujours autant de protéines. Demandez à votre vétérinaire de vous recommander une formule pour le vôtre. Des repas moins conséquents et plus fréquents sont une meilleure alternative pour leur système digestif. Vous devriez aussi ajuster sa fréquence de promenade pour qu’il ait la possibilité de sortir plus souvent car sa capacité à se retenir va baisser. En général, la taille de votre chien détermine l’âge auquel vous devriez changer son alimentation pour un régime adapté à sa catégorie sénior.

• Les races de petits chiens (pesant moins de 9 kg) à l’âge de 7 ans
• Les races de chiens medium (pesant entre 9 kg et 22 kg) à l’âge de 7 ans
• Les races de grands chiens (pesant entre 23 kg et 40 kg) à l’âge de 6 ans
• Les races de chiens géants (pesant 41 kg et plus) à l’âge de 5 ans

 

7. Adaptez-vous à ses changements de besoins :
Il est important de garder votre chien au chaud, au sec et à l’intérieur de la maison quand il n’est pas en promenade. Les chiens plus âgés ne peuvent pas réguler la température de leur corps aussi bien qu’auparavant. De plus, ils sont plus sensibles aux grosses chaleurs et à l’humidité donc il faut que vous les protégiez de ce genre d’environnements.

 

Si votre chien souffre de perte de la vue, il serait préférable de ne pas le rendre anxieux en ne laissant pas votre sol encombré. S’il a de l’arthrite, il préférera une rampe à des escaliers, une couverture sur son panier ou même un nouveau lit orthopédique. Ces petites choses vont aider son quotidien.

 

8. N’oubliez pas les soins bucco-dentaires :
La plaque et le tartre qui s’installent peuvent entrainer une quantité de problèmes de santé pour votre chien. Des brossages réguliers avec un dentifrice adapté peuvent réduire leur probabilité. Vérifiez avec votre vétérinaire si il n’a pas besoin d’un détartrage plus profond.

 

9. Favorisez la prévention :
Le système immunitaire de votre chien devient plus faible et l’importance des soins de routine va s’accroitre. Il est crucial de suivre ces soins préventifs comme leur administrer des produits contre les parasites, des soins dentaires, s’occuper de leurs vaccinations et gérer leur alimentation.

Créez pour votre fidèle et vieillissant meilleur ami un environnement confortable avec un accès facile à sa nourriture, un lit de contention, de l’eau fraiche en permanence et bien sûr de l’affection et des attentions en quantité illimitée pour que vous gardiez tous les deux votre bonne humeur.

 

 

Partager